Partenaires

CNRS
INSU
LGGE
IPEV


 

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Forage-carottage glaciaire > Opérations de terrain

Opérations de terrain

Opérations de terrain

Quelques illustrations parmi les dernières opérations de terrain ou le C2FN-glaciologie à été maître d’œuvre ou tout au moins fortement impliqué.

NEEM depuis 2008

Carottage grande profondeur au Groenland dans le cadre du programme européen NEEM (North greenland EEmian ice Drilling) regroupant 18 nations. Profondeur atteinte en fin d’été 2009 : 1758 mètres. Personnel technique ayant été impliqué lors des opérations de terrain dans le cadre de ce projet : Alemany. O (été 2008 et été 2009), Duphil. R (été 2009) et Possenti. P (été 2009). Le projet NEEM est un nouveau projet de forage profond dans la glace du nord-ouest du Groenland, dont le but est d’obtenir des échantillons de glace recouvrant les derniers 140000 ans, c’est-à-dire l’intégralité à la fois de la dernière période glaciaire et de l’Eemian, la période interglaciaire qui l’a précédé, afin de caractériser l’évolution du climat du Groenland au cours de ces deux périodes. Les analyses conduites sur cette glace et la comparaison des différents forages apporteront des informations précieuses sur la variabilité climatique régionale au Groenland pendant la dernière période interglaciaire. Comprendre ce qui s’est passé durant l’Eemian est important pour la compréhension du changement climatique actuel, dans la mesure où cette période de réchauffement est comparable à celle qui sévit actuellement.

James Ross 2008

Carottage moyenne profondeur dans le cadre du projet franco-britannique James Ross. Personnel technique ayant participé à cette opération de terrain : Alemany. O (2007/2008). L’objectif de ce projet était de forer sur le site de l’île de James Ross jusqu’au socle rocheux, à la profondeur de 360 mètres. La carotte extraite doit permettre de reconstituer le climat et les températures du site sur une période d’environ 25000 années. Les informations provenant de cette carotte, comparées à celles provenant de carottes de sédiment marin, permettront de déterminer avec certitude si un réchauffement de la péninsule tel que nous le connaissons maintenant s’est déjà produit ou si ce phénomène est complètement nouveau. Les résultats obtenus seront aussi comparés à ceux obtenus dans les carottes de glace extraites en haute altitude en Patagonie.

Talos Dôme 2005-2008

Carottage profond (1500 mètres), réalisé dans le cadre du projet franco-italien (avec participation britannique, suisse et allemande) de Talos Dôme en Antarctique (2004-2008). Personnel technique impliqué lors de cette opération : Alemany. O (2006/2007), Lefebvre. E (2007/2008) et Possenti. P (2005/206, 2006/2007 et 2007/2008). Talos Dôme est l’un des points de départ de l’écoulement de la calotte de glace antarctique vers la côte. Le projet de forage TALDICE représente l’un des maillons importants du programme international de collaboration en science des carottes de glace (International Partnership in Ice Core Sciences). Dans ce cadre, un réseau de nouveaux forages sur des sites côtiers de l’Antarctique a été mis en place par l’ensemble des 18 nations impliquées dans ce domaine des géosciences. Situé en bordure de la mer de Ross, le forage TALDICE va aider à résoudre l’une des énigmes de la dynamique du climat durant la dernière transition glaciaire-interglaciaire.

Berkner 2004-2005

Les membres de la branche glaciologie du C2FN impliqués dans cette opération de terrain ont été : O. Alemany (2002/2003, 2003/2004 et 2004/2005), E. Lefebvre (2005/2006) P. Possenti (2003/2004 et 2004/2005) avec le soutien de Michel Calzas (DT INSU en 2004/2005). Ce forage s’inscrit dans le cadre d’un projet d’étude détaillé de l’holocène et de la dernière transition glaciaire/inter glaciaire. Cette opération de terrain a été menée en étroite collaboration avec le BAS (British Antarctic Survey). Afin de distinguer les fluctuations de faible amplitude du bruit, et pour pouvoir étudier les différences régionales, il est nécessaire de réaliser plusieurs carottages pour lesquels on puisse établir une chronologie commune. Le premier site de forage choisi se trouve au centre de l’île de Berkner (Thyssenhöle, 78°36’S, 45°43’W), à une altitude d’environ 900 mètres, entre le shelf de Ronne et celui de Filchner, en face de la mer de Weddell et de l’Atlantique Sud.

EPICA (European Project for Ice Coring in Antarctica) 1996-2005

Les membres de la branche glaciologie du C2FN (ex services techniques du LGGE) ayant participé sur le terrain à cette opération sont : O. Alemany (saison 1999/2000), L. Augustin (saisons 1996/1997, 1997/1998, 1998/1999, 2000/2001, 2001/2002, 2002/2003, 2003/2004, 2004/2005), E. Lefebvre (saisons 1998/1999, 1999/2000, 2000/2001, 2002/2003, 2003/2004), A. Manouvrier (saisons 1996/1997, 1997/1998, 1998/1999, 1999/2000, 2000/2001 2002/2003), P. Possenti (saison 1998/1999,, 2000/2001, 2002/2003). L’objectif du projet EPICA était de reconstituer l’évolution du climat et de l’environnement depuis près de 800000 ans. Le projet s’appuie sur deux forages en Antarctique de l’est. L’un, sur le site de Dôme C, se trouve sous l’influence de l’océan Indien, et l’autre sur le site de la Terre de la Reine-Maud, sous l’influence de l’océan Atlantique. Les services techniques du laboratoire ont plus particulièrement été impliqués dans le forage en Antarctique de l’est sur le site de Dôme C. Le projet EPICA Dôme C a longtemps été la première priorité technique du LGGE. Le forage a été couronné de succès et s’est terminé l’hiver 2004/2005 à la profondeur de 3270 mètres en permettant de ramener de la glace ayant 800000 ans, la plus vieille jamais forée.