Partenaires

CNRS
INSU
LGGE
IPEV


 

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > À la une > Bienvenue sur le site C2FN

Bienvenue sur le site C2FN

Au sein du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), dans le cadre des réorganisations des différentes structures et commissions de l’INSU (Institut National des Sciences de l’Univers), la direction scientifique a décidé de mutualiser toutes les plateformes de carottages au sein d’une entité nationale, dénommée C2FN (Centre de Carottage et de Forage National), regroupant toutes les forces vives relatives à cet outil et en s’appuyant sur des laboratoires ou des unités en place.

L’intérêt de constituer une telle structure pour l’INSU est de lui permettre de flécher des postes et des moyens, et d’aider au montage d’actions à l’international.

La Direction de l’INSU a demandé à Denis Didier Rousseau d’assurer la Responsabilité Scientifique de ce centre et la Responsabilité Technique a été confiée à Michel Calzas de la DT (Division Technique) de l’INSU.

Le C2FN est candidat au label TGIR (Très Grandes Infrastructures de la Recherche) CALIFF. Le CALIFF (CArothèque, LIthothèque et Forage Français) regrouperait le C2FN, ICDP (International Continental Scientific Drilling Program), le Réseau International des Géothèques via le BRGM (Bureau de Recherche Géologiques et Minières) et le Réseau international des musées via le MNHN (Muséum National d’Histoire Naturelle).

Le C2FN a 4 cellules :

  • Le forage-carottage glaciaire
  • Le forage-carottage continental
  • Le carottage océanique
  • L’instrumentation

La partie glace a été mise en place après concertation entre le LGGE (Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement) à Grenoble, le LSCE (Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement) à Saclay et Gif-sur-Yvette, l’INSU et l’IPEV (Institut polaire français Paul Emile Victor) à Brest.

La partie continentale s’appuie sur plusieurs laboratoires : le CEREGE (Centre Européen de Recherche et d’Enseignement des Géosciences de l’Environnement) à Aix en Provence, EDYTEM (Environnements Dynamiques et TErritoires de Montagne) à Chambéry, le Laboratoire de Chrono-environnement à Besançon et la DT INSU.

La partie carottage océanique est pilotée par les communautés IMAGES (International Marine Past Global Changes Study), IODP (Integrated Ocean Drilling Program), l’IPEV et la DT INSU.

La partie instrumentale est prise en charge par la DT INSU.